Aller au contenu principal

Chiffres-clés de la prévention et la gestion des déchets

En 2019, l'estimation de la production de déchets atteint 24 millions de tonnes à l'échelle de la région Nouvelle-Aquitaine.

Gisement global de la production régionale de déchets en 2019

Mise à jour en date du 25/03/2021

Note méthodologique : Gisement global = somme des déchets - somme des interfaces
(1) Estimation 2019 sur la base des fichiers GEREP Eliminateurs National
(2) Estimation 2019 de la Cellule Economique Régionale de la Construction de Nouvelle-Aquitaine (CERC) - Actualisation de l'estimation 2015
(3) Déclarés à l’observatoire et incluant les déchets des collectivités collectés séparément (environ 37,5 kt)
(4) Estimation 2018 sur la base des fichiers GEREP Eliminateurs National, import/export DREAL, et des données DASRI déclarées à l’observatoire
(5) Estimation 2019 des DAE hors déchets de l'agriculture et de la sylviculture, selon une nouvelle méthodologie AREC - Inclus environ 3 730 kt de déchets des activités agricoles et sylvicoles (donnée 2018) - Actualisation de l'estimation 2015 selon cette nouvelle méthodologie
(6) Estimation 2019 sur la base des données déclarées à l’observatoire

AUTRES CHIFFRES :

  • 671 kg/hab.an de déchets ménagers et assimilés en Nouvelle-Aquitaine en 2019 ;
  • près de 13 200 emplois (privés et publics) dans le secteur des déchets et du recyclage en 2019 ;
  • pour les déchets non dangereux non inertes : environ 300 installations de gestion et traitement recensées et suivies par l'observatoire (installation de stockage des déchets non dangereux, unité d'incinération, tri des emballages ménagers, tri des déchets d'activités économiques, broyage, compostage, méthanisation, prétraitement des ordures ménagères, maturation de mâchefers, quai de transfert...) ;
  • pour les déchets dangereux : environ 30 installations de traitement et de valorisation en région en 2018 ;
  • pour les déchets inertes : 439 installations de traitement/valorisation dédiées (plateformes de valorisation, ISDI, centrales d’enrobage, carrières autorisées au remblayage) en 2019.