Aller au contenu principal

Valorisation, traitement et élimination des déchets dangereux

PLUS DE LA MOITIÉ DES DÉCHETS DANGEREUX PRODUITS EN NOUVELLE-AQUITAINE EST TRAITÉE EN RÉGION EN 2018

52% des 607 596 tonnes de déchets dangereux produits en Nouvelle-Aquitaine (y compris les DEEE et les VHU) sont traités dans des installations régionales, 40% hors région et 8% à l’étranger.

Au global, 52% des déchets dangereux produits en région sont traités par élimination et 48% sont valorisés (valorisation énergétique, recyclage / récupération, régénération, démantèlement de VHU et DEEE).

Flux des déchets dangereux produits en Nouvelle-Aquitaine en 2018

©GEREP Eliminateurs
©AREC Nouvelle-Aquitaine

Mise à jour en date du 31/03/2020

PLUS DE 370 000 TONNES TRAITÉES EN NOUVELLE-AQUITAINE EN 2018 (Y COMPRIS LES VHU ET DEEE)

La déclaration GEREP Eliminateurs 2018 (complétée par l'enquête AREC auprès des banaliseurs de DASRI) fait état de 370 711 tonnes de déchets dangereux traitées en Nouvelle-Aquitaine (y compris les DEEE et VHU orientés en démantèlement). 
86% de ces déchets ont été produits en Nouvelle-Aquitaine, 13% dans les autres régions françaises et 1% à l’étranger (Espagne et Belgique principalement).

Les déchets dangereux sont traités à 61% par valorisation (valorisation énergétique, recyclage, récupération, régénération ou démantèlement de VHU et DEEE) et à 39% par élimination (incinération, stockage, traitement biologique ou physico-chimique).
À noter que la région ne possède aucune Installation de Stockage de Déchets Dangereux (ISDD).

En 2018, 31 installations régionales ont été identifiées pour le traitement des déchets dangereux, hors démantèlement de DEEE et VHU. 
La Gironde concentre une grande partie de ces installations et gère ainsi 48% des tonnages de déchets dangereux traités en région (dont démantèlement de VHU et DEEE). Le département des Deux-Sèvres traite également des quantités importantes (12%).

Remarque : Le rapport d'étude ''Diagnostic et état des lieux de la filière de traitement mécanisé des DEEE en France'' publié par l'ADEME en septembre 2019, fait état de 8 sites en Nouvelle-Aquitaine en 2017 exploitant un procédé de traitement mécanisé sur un ou plusieurs flux de DEEE dont 5 sites de traitement mécanisé de D3E entiers et 3 sites de traitement intervenant exclusivement sur des fractions/composants issus de DEEE.
Les données mises à disposition par l'ADEME sur la plateforme SYDEREP (Système de déclaration des filières REP) font état de 181 centres VHU agréés en Nouvelle-Aquitaine en 2017.

Cartographie des installations de traitements des déchets dangereux en Nouvelle-Aquitaine, actives en 2018

©AREC Nouvelle-Aquitaine/GEREP Eliminateurs

Mise à jour en date du 31/03/2020

Nombre d'installation de traitement des déchets dangereux par département, actives

Mise à jour en date du 31/03/2020